LA PISTACHE AMÉRICAINE CONTIENT DES EFFETS ANTIMICROBIENS QUI EMPÊCHENT LE DEVELOPPEMENT DES BACTÉRIES ET DES VIRUS

Les premiers résultats indiquent le rôle potentiel des extraits de pistaches dans le développement de nouveaux traitements médicaux

FRESNO, CALIFORNIE – 18 août 2020 – La pistache, qui n’était considérée que comme un « en-cas », contient des extraits dont il a été démontré qu'ils stoppent la croissance du Staphylococcus aureus, du SARM, de la Listeria et du virus de l’Herpès simplex (HSV-1). Il s’agit d’une découverte importante dans un contexte de résistance croissante aux antibiotiques et du besoin accru de nouveaux traitements médicaux. Dans une étude publiée ce mois-ci dans The Plants[1], des chercheurs de l'université de Messine en Italie ont découvert que les polyphénols, composés protecteurs de la santé présents dans les aliments végétaux, provenant de pistaches cultivées aux États-Unis, ont des effets antiviraux sur le HSV-1 et peuvent, à leur plus forte concentration, entraîner la réduction complète du virus en laboratoire. Au vu de ces résultats, les chercheurs ont conclu que les extraits de pistaches pourraient devenir de bons candidats pour le développement de nouvelles formulations de médicaments topiques ou oraux pour le traitement des infections au HSV-1, soit seuls, soit en combinaison avec les thérapies antivirales standard. 

Auparavant, des chercheurs de l'université de Messine et des chercheurs de l'Institut de recherche alimentaire de Norwich, au Royaume-Uni, ont également découvert que des extraits de pistaches riches en polyphénols ont un fort effet bactéricide contre les bactéries à Gram positif, y compris de nombreuses souches cliniques du Staphylococcus Aureus, des souches de SARM et de Listeria [2]monocytogenes[3], ce qui pourrait s'avérer utile dans les applications de sécurité alimentaire ou comme traitement topique du S. aureus (SARM). 

Le Staphylococcus aureus et le S. aureus résistant à la méticilline (SARM) sont tous deux responsables d'une série d'infections de la peau, des voies respiratoires et des articulations osseuses, d'endocardites, de bactériémies et du syndrome de choc toxique. Le HSV-1 provoque un herpès buccal et est généralement responsable de boutons de fièvre et de feux sauvages autour de la bouche et sur le visage. 

L'étude The Plants a mis en évidence que des cultures étaient infectées par le virus HSV-1 et traitées avec différentes concentrations d'extrait de pistache. La concentration la plus élevée de l'extrait a entraîné la réduction totale du virus. Dans des études antérieures, les chercheurs avaient préparé des extraits riches en polyphénols à partir de pistaches grillées et crues. Ces extraits ont été testés sur un certain nombre de cultures bactériennes afin de déterminer leur pouvoir bactéricide. Staphylococcus aureus et L. monocytogenes étaient les souches les plus sensibles.

"Les extraits de pistache pourraient fournir un nouveau traitement topique ou oral contre les infections au HSV-1 (Herpes simplex), ainsi qu'une nouvelle stratégie pour surmonter les problèmes liés aux souches résistantes aux médicaments", a déclaré le Dr Giuseppina Mandalari de l'Université de Messine. "Les chercheurs sont optimistes quant au fait que l'activité bactéricide des extraits de pistache pourrait être utilisée pour aider à contrôler la croissance de certains microorganismes dans les aliments, ce qui pourrait conduire à une amélioration de la sécurité alimentaire, et comme application pour le traitement topique du Staph. aureus". 

D'autres études sont nécessaires pour confirmer que les résultats d'études récentes peuvent être traduits dans un cadre clinique chez l'homme, et tandis que ces recherches continuent à explorer le potentiel des extraits de pistache concentrés dans des applications pharmaceutiques, le grignotage de pistaches entières peut apporter une contribution bénéfique à la santé, puisque les pistaches sont riches en cuivre et en manganèse, et une source de sélénium, de zinc, de riboflavine et de vitamine E, qui contribuent à la protection des cellules contre le stress oxydatif. Les pistaches sont également riches en vitamine B6 et constituent une source de folate et de fer qui contribuent au fonctionnement normal du système immunitaire. 

Les médecines traditionnelles basées principalement sur les plantes médicinales sont utilisées par l'homme depuis des siècles pour le traitement de diverses maladies, mais les plantes peuvent également être de riches sources de composés biologiquement actifs. Les propriétés antibactériennes des composés dérivés des plantes continuent d'être explorées, principalement en raison de la résistance accrue aux antibiotiques, tant pour les infections acquises dans la communauté que pour celles contractées dans les hôpitaux et les établissements de soins. Comme de plus en plus de bactéries pathogènes deviennent résistantes aux traitements habituels, les chercheurs continueront à chercher de nouvelles sources de médicaments.

 

CONTACTS PRESSE 

Judy Hirigoyen

JHirigoyen@AmericanPistachios.org

Téléphone: (001)559-475-0435

 
[1] Musarra-Pizzo M, Pennisi R, Ben-Amor I, Smeriglio A, Madalari G, Sciortino MT. In Vitro Anti-HSV-1 Activity of Polyphenol-Rich Extracts and Pure Polyphenol Compounds Derived from Pistachios Kernels (Pistacia vera L.). Plants 2020; 9; 267. doi:10.3390/plants9020267
[2] La Camera E, Bisignano C, Crisafi G, et al. Biochemical Characterization of Clinical Strains of Staphylococcus spp. and Their Sensitivity to Polyphenols-Rich Extracts from Pistachio (Pistacia vera L.). Pathogens. 2018;7(4):82. Published 2018 Oct 22. doi:10.3390/pathogens7040082
[3] Bisignano C, Filocamo A, Faulks RM, Mandalari G. In vitro antimicrobial activity of pistachio (Pistacia vera L.) polyphenols. FEMS Microbiol Lett. 2013;341(1):62–67. doi:10.1111/1574-6968.1209
Mardi, août 18, 2020

Hot Off the Press